Développer une alimentation saine, durable et locale dans les cantines scolaires

Le Ministère de l’économie, des finances et de la relance met en place des mesures qui visent à soutenir les cantines scolaires des petites communes souhaitant s’engager dans une démarche durable et développer l’approvisionnement en produits locaux, notamment ceux issus de l’agriculture biologique.

Il s’agit d’équiper les cantines scolaires en matériel permettant de cuisiner des produits frais et locaux, de réduire le gaspillage ou de supprimer les contenants en plastique.

Calculée en fonction d’un forfait par repas, une aide sera calculée et un financement sera accordé en faveur des cantines scolaires des écoles publiques primaires (y compris les maternelles) des petites collectivités qui souhaitent, en contrepartie, s’engager dans une transition durable et être en mesure de proposer plus de produits locaux, bio ou de qualité dans les repas qu’elles servent.

Pour bénéficier de cette aide, il faudra remplir les conditions d’éligibilité et adresser un dossier de demande à votre direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) qui, après examen et sélection, le fera suivre à l’agence de service et de paiement (ASP), chargée de la mise en œuvre de cette mesure. L’aide sera accessible à compter du 1er janvier 2021 sur la base d’une convention entre l’Etat et l’ASP.

Retrouvez l’article complet et plus de détails sur le site du ministère: https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/collectivites/developper-alimentation-saine-cantines-scolaires

[ Coronavirus – COVID19 / Mesures de Soutien aux Entreprises Bretonnes]

Le dispositif de fonds de solidarité est réactivé et renforcé et permettra de couvrir l’ensemble des cas de figure. Que vos entreprises ou commerces soient ouverts ou non, vous pouvez bénéficier d’une aide financière.

Accédez au formulaire de demande d’aide via ce lien: https://www.impots.gouv.fr/portail/node/13665

Accédez au pdf du préfet de la région de Bretagne:

2020_11_03_Mesures économiques d’urgence Direccte Bretagne

LES POINTS QUE LE PDF ÉVOQUE:
  • Fonds de Solidarité
  • Prise en Charge des Loyers
  • Exonération et report des cotisations sociales
  • Report des échéances fiscales
  • Remboursement accéléré des crédits d’impôt sur les sociétés et de crédit de TVA
  • Les prêts garantis par l’État et les prêts directs de l’État
  • Le maintien de l’activité
  • Former ses salariés à de nouvelles compétences
  • La médiation du crédit ou des entreprises
  • Mobiliser le commissaire aux restructurations et à la préventions des entreprises en difficulté
  • Le soutien aux secteurs d’activité particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation et à la continuité de la vie économique et sociale

LES STRUCTURES CONCERNÉES

 

1/ Pour les entreprises et les commerces fermés administrativement
Toutes les entreprises de moins de 50 salariés fermées administrativement pourront recevoir une indemnisation allant jusqu’à 10 000 € quel que soit le secteur d’activité et la situation géographique.

2/ Pour les entreprises, restant ouvertes mais durablement touchées par la crise, des secteurs du tourisme, événementiel, culture, sport et des secteurs liés
Il s’agit de toutes les entreprises de moins de 50 salariés, ne fermant pas mais subissant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50%. Elles bénéficieront également de l’indemnisation mensuelle allant jusqu’à 10 000 €.

3/ Pour les autres entreprises restant ouvertes mais impactées par le confinement
Pour toutes les autres entreprises de moins de 50 salariés qui peuvent rester ouvertes mais qui subissent une perte de plus de 50% de leur chiffre d’affaires, l’aide du fonds de solidarité pouvant aller jusqu’à 1 500 € par mois sera rétablie. Elle permettra de soutenir tous les indépendants.

4/ Calendrier et versement des aides
Toutes les entreprises éligibles, quel que soit le cas de figure, pourront recevoir leur indemnisation en se déclarant, à partir de début décembre 2020, sur le site impots.gouv.fr. Elles recevront leur aide dans les jours suivant leur déclaration.
Les entreprises des 54 départements ayant connu un couvre-feu en octobre, dont le département d’Ille-et-Vilaine, pourront remplir leur formulaire à partir du 20 novembre 2020. Elles percevront les aides dans les jours qui suivent.

[FAQ-CONDITIONS DE RÉUNIONS DES ORGANES DÉLIBÉRANTS]

Plusieurs questions ont été posées à l’AMR sur le sujet des conditions de réunions des organes délibérants. Voici une FAQ qui devrait vous apporter quelques réponses.

N’hésitez pas à contacter l’AMR35 pour tous renseignements !

FAQ – Continuité institutionnelle et dispositions dérogatoires pour les collectivités territoriales pendant l’état d’urgence sanitaire

Mis à jour le 2 novembre 2020

NB : Un projet de loi prorogeant d’état d’urgence sanitaire est en cours d’examen par le Parlement. Certaines des mesures en vigueur précédemment et citées ci-dessous (I et II) devraient être réactivées dans ce cadre dès la semaine du 9 novembre.

I . Modalités de réunion des organes délibérants des collectivités territoriales et des EPCI

Q1 – Est-il possible de réunir l’organe délibérant pendant le confinement dans les territoires concernés ?

Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire prévoit dans son article 4 que :
« I. – Tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes :
1° Déplacements à destination ou en provenance :
a) Du lieu d’exercice ou de recherche d’une activité professionnelle et déplacements professionnels ne pouvant être différés ; (…)
7° Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative (…).

II. – Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent se munir, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d’un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions. »

Ainsi, le fait pour un conseiller municipal ou pour tout membre d’un organe délibérant de se rendre aux réunions de cet organe est couvert par les dispositions de l’article 4 du décret, puisque l’on peut considérer qu’il s’agit à la fois d’une activité à caractère professionnel et qu’il s’agit de répondre à la convocation d’une autorité administrative.

Toutefois, tel n’est pas le cas du public qui souhaiterait assister à ces séances, mis à part les journalistes qui couvriraient les séances du conseil pour le compte du média auquel ils appartiennent et bénéficieraient donc d’une dérogation pour motif professionnel. Le maire ou le président ne peuvent donc autoriser l’accès au public des séances du conseil que pour les journalistes ou les personnes qui justifieraient d’un motif professionnel pour y assister.

Q2 – L’organe délibérant des collectivités territoriales et EPCI à fiscalité propre peut-il se réunir par téléconférence (visioconférence ou audioconférence) ?

• Jusqu’au 30 octobre 2020 était applicable le I de l’article 6 de l’ordonnance n° 2020-391 du 1er avril 2020 visant à assurer la continuité du fonctionnement des institutions locales et de l’exercice des compétences des collectivités territoriales et des établissements publics locaux afin de faire face à l’épidémie de covid-19 qui précise que le maire ou le président de la collectivité ou de l’EPCI peut décider que la réunion de l’organe délibérant, du bureau ou de la commission permanente se tient par visioconférence ou, à défaut, par audioconférence.

• Depuis le 1er novembre 2020, la possibilité de réunir l’organe délibérant des EPCI à fiscalité propre en téléconférence peut être mise en œuvre dans les conditions fixées par les articles R. 5211-2 et s. du CGCT, qui sont entrés en vigueur à cette date (décret n° 2020-904 du 24 juillet 2020).

Q3 – L’organe délibérant des collectivités territoriales et EPCI à fiscalité propre peut-il se réunir en tout lieu, notamment afin d’assurer la tenue des réunions dans les conditions de sécurité sanitaire satisfaisantes ?

• Jusqu’au 30 août 2020 était applicable l’article 9 de l’ordonnance n° 2020-562 du 13 mai 2020, qui permettait au président de l’organe délibérant d’une collectivité territoriale ou au président d’un EPCI à fiscalité propre de réunir le conseil en tout lieu, y compris en dehors de la commune ou du périmètre de l’EPCI à FP, dès lors qu’il ne contrevenait pas au principe de neutralité, qu’il offrait les conditions d’accessibilité et de sécurité nécessaires et qu’il permettait d’assurer la publicité des séances.

• A ce jour, la réunion du conseil municipal doit en principe avoir lieu à la mairie (alinéa 3 de l’article L. 2121-7 du CGCT) et le maire doit organiser la réunion dans le respect des gestes barrière (gel, distance physique, aération) et avec port du masque pour l’ensemble des personnes présentes.

Néanmoins, en cas de configuration de la salle peu satisfaisante, le maire peut s’appuyer sur les dispositions relatives au huis clos, sur les règles sanitaires et sur la police de l’assemblée pour limiter/interdire le public, dans l’hypothèse où des journalistes ou d’autres personnes justifiant d’un motif professionnel pourraient assister aux séances en tant que public (cf. point 1).

En outre, si la salle du conseil ne permet pas de réunir les membres du conseil municipal et d’assurer l’accueil du public dans des conditions de sécurité satisfaisantes, le conseil municipal peut être réuni, à titre exceptionnel, dans un autre lieu de la commune, dès lors que ce lieu ne contrevient pas au principe de neutralité, qu’il offre les conditions d’accessibilité et de sécurité nécessaires et qu’il permet d’assurer la publicité des séances. Le lieu de la réunion doit en outre être porté à la connaissance des habitants au préalable.

Pour la réunion des organes délibérants des EPCI, les contraintes sont moindres puisque l’article L. 5211-11 du CGCT précise que « L’organe délibérant se réunit au siège de l’EPCI ou dans un lieu choisi par l’organe délibérant dans l’une des communes membres ». Le lieu des réunions peut être fixé par l’organe délibérant, sans modification de la décision institutive de l’EPCI.
A noter que l’article 42 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire dispose que :
« I. – Les établissements relevant des catégories mentionnées par le règlement pris en application de l’article R. 123-12 du code de la construction et de l’habitation figurant ci-après ne peuvent accueillir du public :

1° Etablissements de type X : Etablissements sportifs couverts ;

2° Etablissements de type PA : Etablissements de plein air.

II. – Par dérogation, les établissements mentionnés au 1° du I et les établissements sportifs de plein air peuvent continuer à accueillir du public pour : (…) – les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales ayant un caractère obligatoire ; »

 

Q4 – L’organe délibérant des collectivités territoriales et EPCI à fiscalité propre peut-il se réunir sans public ?

• Jusqu’au 30 août 2020, l’article 10 de l’ordonnance n° 2020-562 ouvrait la possibilité au président de l’organe délibérant d’une collectivité territoriale ou au président d’un EPCI à fiscalité propre de réunir l’organe délibérant sans public ou avec un nombre limité de personnes présentes, en précisant que le caractère public de la réunion était réputé satisfait lorsque les débats étaient accessibles en direct au public de manière électronique.

• La présence du public en période de confinement (cf. point 1) n’est plus possible mis à part les journalistes qui couvriraient les séances du conseil pour le compte du média auquel ils appartiennent et bénéficieraient donc d’une dérogation pour motif professionnel. Le président ne peut donc autoriser l’accès au public des séances du conseil que pour les journalistes ou les personnes qui justifieraient d’un motif professionnel pour y assister.

• Afin de respecter le principe de publicité des débats, le président peut toujours décider de retransmettre les séances par tous moyens de communication audiovisuelle (en direct ou en différé – troisième alinéa de l’article L. 2121-8 du CGCT applicable aux EPCI par renvoi de l’article L. 5211-1 du CGCT).

• En tout état de cause, le président doit organiser la séance du conseil dans le strict respect des consignes sanitaires (gel, distance physique, aération et port du masque pour l’ensemble des personnes présentes).

II. Règles de quorum et procurations

Q5 – Est-il possible d’utiliser les dispositifs dérogatoires tels que le quorum au tiers ou la possibilité pour un membre de l’organe délibérant de disposer de deux pouvoirs ?

Ces dispositifs, prévus par l’article 10 de la loi n°2020-290 du 23 mars 2020, ne sont plus applicables depuis le 30 août 2020.

III. Délégations à l’exécutif et contrôle de légalité

Q6 – Est-il possible d’utiliser les dispositifs dérogatoires tels que les délégations automatiques à l’exécutif ou la transmission électronique des actes au contrôle de légalité par messagerie ?

Ces dispositifs, prévus par les articles 1er et 7 de l’ordonnance n°2020-391 du 1er avril 2020, ne sont plus applicables depuis le 10 juillet 2020.

IV. Consultations

Q7 – Est-il possible de se dispenser de la consultation de certaines commissions et conseils internes ?

Jusqu’au 30 octobre 2020, l’article 4 de l’ordonnance n°2020-391 du 1er avril 2020 permettait aux maires et présidents des collectivités territoriales et groupements de décider que des commissions et conseils (commissions issues du conseil municipal, conseil de développement, CESER…) ne seront pas saisis des affaires qui leur sont habituellement soumises.

Depuis le 31 octobre, cette faculté de dispense n’est plus disponible.

Communiqué de Presse

Pour la relance, décentralisons le tourisme.

A la suite de la déclaration du Président de la République, qui entend promouvoir un tourisme « pourtout le territoire national »,

le Parlement rural français (P.R.F.) appelle l’exécutif à aller au bout des objectifs qu’il s’est fixé.

Vous trouverez le communiqué de presse dans le lien ci-dessous:

110520ParlementRural-contributionPlantourisme

Communiqué de Presse

Écoles et déconfinement

Les maires ruraux saluent l’effort considérable des élus
Le Bureau des maires ruraux de France salue l’ensemble des collègues et leurs équipes qui ont choisi de rouvrir les écoles dans un contexte singulier.

Ils souhaitent aux enfants et à la communauté éducative de retrouver les repères auxquels tous sont attachés.

Vous trouverez le communiqué dans le lien ci-dessous:

200511-CP-Ecoles-et-déconfinement-Maires-ruraux-saluent-leffort-des-élus

AMRF; 11.05.2020

Communiqué de Presse

L’AFL ouvre une enveloppe de prêts d’1,5 milliard d’euros aux collectivités

A l’heure où les collectivités locales font preuve d’une mobilisation et d’une réactivité sans précédent pour affronter la crise sanitaire, l’AFL, la banque qu’elles ont créée, s’est pleinement mobilisée pour leur assurer la continuité de leurs financements, alors qu’elles subissent des dépenses imprévues, un report de leurs projets, et une forte incertitude sur les recettes à venir.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse:

2020 – 04 – 28 – AFL – Enveloppe crédits

Oser la relance par le local !

La première contribution des maires ruraux de France pour relancer l’économie du pays en s’appuyant sur la ruralité et ses élus 

Le Bureau de l’AMRF propose à partir de l’expérience actuelle dans les villages ruraux de prioriser l’action sur des enjeux forts pour faire du local un point d’appui clé pour la relance du pays. Agir « depuis le haut et le bas » en même temps, avec un plan Européen et une implication de la commune, actrice clé pour l’économie, le numérique et les personnes âgées. 

La crise actuelle montre que les inégalités territoriales d’avant la crise amplifient leurs effets pendant. Il convient d’avoir pour ambition de réduire les inégalités avant les prochaines crises environnementales, sanitaires et sociales. 

L’AMRF propose un plan « Post Crise » autour de 5 axes :

  1. Booster l’agenda rural
  2. Pour un retour à l’autonomie des communes au service de l’économie réelle
  3. Pour réussir la transition énergétique
  4. Faire, enfin, le choix affirmé du déploiement du numérique
  5. S’occuper enfin de nos ainés

En annexe, un document détaillé: 

AMRF_OSER_LOCAL

Comité de pilotage – Mercredi 22 Avril 2020

56 dossiers de saisis depuis vendredi

Encore une vingtaine en stock à saisir et 18 à renseigner sur le chiffre d’affaire

Dossiers du jour

37 dossiers avec le chiffre d’affaire renseigné et inférieur à 100 000 €

35 sur 37 sont en AMR

18 sur 37 sont adhérentes à l’Association

Etude des dossiers

26 dossiers retenus pour un montant de 34 400 

23 dossiers saisis + 3 rajouts (2 C’est qui le Patron + 1 E. Brochot)(N°111, 112,113)

bilan depuis le début

Ce qui portant à 67 dossiers aidés pour un total de 98 390 €

37 sont des communes adhérentes au moment du dépôts

30 non adhérentes mais ça a bougé sur quelques cas.

62 sont dans un département avec AMR.

La saisie se poursuit cette fin de semaine

Modification du formulaire en ligne (engagement du signataire, logos des deux structures)

versements

37 des 41 dossiers précédents ont été payés par l’AMRF soit directement soit à l’AMRF.

20 directement au bénéficiaire, 17 via l’AMR

Dons

En attente d’un don de 10000 € par une association en dissolution. Transmission de l’état de situation à C’est qui le Patron pour obtenir d’autres fonds. 400 donateurs en ligne. Relance des députés et des sénateurs en cours.

 

AMRF; 23.04.2020

Bouge ton coQ – C’est ma tournée !

Dans le cadre de l’opération c’est ma tournée, Madame Christine HENRY, gérante du bar Restaurant Epicerie Le Lyonnais à Poilley a reçu la somme de 1 500 €

Vous trouverez dans le lien ci-dessous la vidéo de Mme Christine HENRY, remerciant l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine ainsi qu’une vidéo de Monsieur Noël DEMAZEL, Maire de Poilley expliquant le rôle de l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine qui intervient afin de venir en aides aux commerçants.

Vous trouverez également les remerciements de Benjamin Devaux, photographe à Louvigné du Désert.

https://www.facebook.com/Association.des.Maires.Ruraux.35/

AMR35; 18.04.2020

La Poste et son organisation

Vous trouverez dans le lien ci-dessous la nouvelle organisation de La Poste à compté de la semaine prochaine.

CDPPT PRESENTATION DEF

La distribution du courrier s’effectuera mardi, mercredi, jeudi et vendredi chaque semaine (sauf pour les jours fériès).

AMR35; 18.04.2020

Bouge ton coq ! – C’est ma tournée

Suite à la mise en place d’une souscription nationale lancée par l’Association des Maires Ruraux et d’Ille-et-Vilaine et Bouge ton coQ ce sont d’ors et déjà 1500€ qui ont été récolté afin de venir en aide aux petits commerces, les artisans, les producteurs locaux, et donc nos emplois partout en France !

Informations – Covid 19

– La Région Bretagne a commandé il y a trois semaines 700 000 doses de gel hydroalcoolique à l’entreprise Mc Bride de Rosporden. Les livraisons ont commencées et seront distribuées gratuitement aux territoires via les EPCI, au profit des intercommunalités et des communes. Les directeurs des espaces territoriaux de la région vont prendre contact avec les DGS pour voir les besoins. Nous pourrons ainsi vous livrer en fonction des besoins (crèches, écoles, aide à dom, services poubelles…) à partir de lundi.

– la plateforme www.produits-locaux.bzh

est ouverte depuis le 9 avril. 740 producteurs et artisans/commerçants inscrits et plus de 36 000 citoyens. Nous vous invitions à le faire savoir à vos commerçants artisans et producteurs locaux.

AMR35; 10.04.2020

La MSA Porte de Bretagne attentive à ses adhérents.

La Mutualité Sociale Agricole (MSA) des Portes de Bretagne est l’un des acteurs de nos territoires. Face à la crise sanitaire, Le Président Didier Le Pimpec vous informe que les élus et collaborateurs de la MSA se tiennent à votre disposition pour aider les personnes les plus fragiles, les plus vulnérables au quotidien.

Les délégués locaux restent impliqués et disponibles. A ce sujet, la MSA des Portes de Bretagne adressera prochainement une information à toutes les mairies avec le nom et les coordonnées du ou des Elus MSA si existence sur leur commune.

Un guichet unique a été mis en place et son référent, Monsieur Jonathan TRIBODET, Directeur-Adjoint est joignable au 06 18 09 43 38.

Par ailleurs, pour toutes situations fragiles, le n° à appeler est le 02 99 01 80 20 et pour les situations préoccupantes ou présentant un risque suicidaire, vous pouvez contacter prioritairement Elisabeth LORET au 06 04 70 16 32 (ou si absente, Claudette AUFFRET au 06 77 04 81 79)

AMR35; 10.04.2020

LA POSTE / Information activité en Ille et Vilaine / Covid 19

1-  LA DIRECTION DU RESEAU ET DE LA BANQUE

–> Le versement des prestations sociales : dès le 4 avril, retrait d’espèces anticipé dans les distributeurs automatiques 

 Grâce à la décision de la CNAF d’avancer le versement des prestations sociales, les bénéficiaires qui disposent de cartes de retrait ont eu la possibilité d’effectuer des retraits dès le samedi 4 avril (au lieu du 7 avril) dans le réseau des distributeurs automatiques de billets. 34 distributeurs de billets de La Banque Postale en Ille et Vilaine sont disponibles. A ce jour, le versement des prestations sociales se passent bien. Nous avons mis en place des mesures de protection : vigils dans chaque bureau ouvert, barriérage en concertation avec les mairies, traçage au sol des lignes de distance à respecter, mise en place de plexiglass aux guichets, fourniture de gel, masques, gants…..

–> Cette semaine, 24 bureaux de poste ouverts :

La Poste densifie également sa présence en zone rurale. Elle va rouvrir courant de cette semaine 4 bureaux complémentaires Ille et Vilaine par rapport aux 20 bureaux de poste du dispositif actuel, habituellement tenus par un « facteur-guichetier » (un postier qui tient le bureau en complément de sa tournée). Il s’agit des Bureaux de Le Vivier sur Mer, St Germain en Cogles, Le Minihic sur Rance et Montgermont qui ouvriront à compter de mercredi 8 avril.

L’ensemble des bureaux seront principalement dédiés au versement des prestations sociales et aux opérations bancaires de première nécessité et notamment le retrait d’espèces.

LISTE DES BUREAUX OUVERTS

BRUZ
DINARD
DOL DE BRETAGNE
FOUGERES
LIFFRE
REDON
RENNES COLOMBIER
SAINT GREGOIRE
SAINT MALO ROCABEY
VITRE
RENNES SAINT CYR
RENNES LE GAST
RENNES REPUBLIQUE
RENNES CRIMEE
BAIN DE BRETAGNE
CESSON SEVIGNE
GUICHEN
RENNES SAINTE ANNE
MONTFORT
LE RHEU
LE VIVIER / MER Bureau Facteur Guichetier
LE MINIHIC / RANCE Bureau Facteur Guichetier
MONTGERMONT Bureau Facteur Guichetier
ST GERMAIN EN COGLES Bureau Facteur Guichetier

–> L’appui des points de services partenaires de La Poste  

Dans le Finistère, 18 agences postales communales et 51 La Poste Relais (dont 24 avec dépannage financier) complèteront ce dispositif et pourront également, dans la limite des seuils de retrait en vigueur (350€/semaine pour La Poste Agence Communale et 150€/semaine pour La Poste Relais en zone rurale), répondre aux besoins des clients qui seraient éloignés d’un bureau de poste.

Important : les clients sont invités à s’informer en temps réel de l’ouverture de ces points de services sur le site laposte.fr et auprès de leur mairie. Le strict respect des mesures barrières et des conditions nécessaires à la protection des chargés de clientèle et des clients conditionne chaque jour l’ouverture effective des bureaux de poste.

–> L’alimentation de 12 distributeurs complémentaires sur des sites où les bureaux de postes sont fermés  

Ce qui porte à 34 le nombre de distributeurs disponibles en Ille et Vilaine

Les DAB actuels (22)

RENNES LE GAST

RENNES REPUBLIQUE (3)

RENNES COLOMBIER
RENNES CRIMEE
RENNES ST CYR (2)

RENNES SAINTE ANNE

BAIN DE BGNE (vandalisé)

BRUZ

DINARD

CESSON SEVIGNE

DOL de BRETATNE

FOUGERES

GUICHEN

MONTFORT

LE RHEU

LIFFRE

REDON

SAINT GREGOIRE

SAINT MALO ROCABEY

VITRE

Les DAB additionnels (12)

BETTON

CHANTEPIE

COMBOURG
MESSAC BP
MONTAUBAN DE BRETAGNE
PARAME
LA RICHARDAIS

RENNES VILLEJEAN

SAINT LUNAIRE

SAINT MALO LA DECOUVERTE

THORIGNE FOUILLARD
VERN SUR SEICHE

2-  LA TENUE D’UNE COMMISSION DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE

Une commission s’est tenue vendredi 3 avril 2020. Cette commission a fait une analyse du maillage postal pendant cette période de crise sanitaire.

Il apparaît que toutes les zones ne sont pas suffisamment couvertes.

2 actions vont être menées cette semaine :

–       un courrier aux mairies pour lesquelles les agences postales sont fermées et un demande de réouverture y compris sur peu de jours par semaine

–       une réflexion de La Poste sur son maillage bureaux de poste ouverts pendant cette crise sanitaire.

Revue de Presse S14

Veuillez trouver votre Revue de Presse N°14 avec au sommaire de celle-ci:

– La Gazette Sébastien Lecornu : « Il n’y aura pas d’argent magique »

– Actu région dijonnaise – Le geste solidaire des municipalités

– Le Petit économiste – les bonnes pratiques des maires ruraux

– Ouest France – Champdeniers-Saint-Denis. Carte scolaire : les maires ruraux sont inquiets

– Médiapart – Dans les quartiers populaires, la «résilience» malgré un surplus de difficultés

– Le Journal du Centre – Faire ses courses sans contact

-Les Echos – Coronavirus : les mairies se recentrent sur les services essentiels

– Le Journal de Saône et Loire – Les maires ruraux plaident pour une meilleure couverture du service postal

– Ouest France – Carte scolaire. Près de Lisieux, trois maires ruraux contre la fermeture de classes

– La Dépêche – Coronavirus : Une souscription pour soutenir les commerces et artisans dans les villages

– Actu.fr – Coronavirus : un fond d’urgence solidaire pour sauver les producteurs locaux et les petits commerces

– Ouest France – Une cagnotte pour soutenir les commerces ruraux

– L’écho du Berry – Souscription nationale pour les commerces et les artisans

– Libération – Déserter les villes pour les champs en cas d’épidémie, un vieux réflexe de classe

Lancement de la Tribune SolidaritéCovid_35

Nous avons besoin de vous : citoyens, autorités, élus, entreprises, responsables associatifs, internautes, et toute personne de bonne volonté d’Ille et Vilaine.

Concrètement, il s’agit d’intégrer, au sein du média Twitter, via un compte nominatif et identifiable, le #SolidaritéCovid19_ suivi du code postal concerné, dans chacun des Tweets que vous allez créer ou relayer et dont le contenu correspond SOIT à un BESOIN, soit des RESSOURCES DISPONIBLES, au sein d’UNE COMMUNE DONNÉE.

Vous trouverez dans le document ci-dessous l’ensemble des informations de cette action:

Tribune #SolidariteCovid19_35

AMR35; 06.04.2020

Communiqué de Presse

Le Bureau national des Maires Ruraux de France a décidé de lancer un souscription nationale pour récolter des fonds pour aider les commerces, artisans et producteurs locaux. 

L’Association des maires ruraux de France et Bouge « ton coq » lancent une souscription nationale

pour aider les petits commerces, les artisans et petits producteurs !

Vous trouverez ci-dessous le communiqué:

CP-Aide-commerces-AMRF-et-Bouge-ton-coq

Pour déposer des dossiers pour les commerces, artisans et producteurs locaux de votre département, nous comptons sur vous pour relayer l’information auprès de vos collègues dans votre département et développer l’opération dans votre contexte local.

Vous disposez en pièce jointe d’une explication de la démarche et du formulaire de sollicitation que les maires doivent impérativement valider avant un retour à l’AMRF via covid19lesmairesagissent@amrf.fr

AMR35; 01/04/2020

Informations pratiques de l’UDCCAS guide entretien personnes âgées

Vous trouverez ci-dessous les documents transmis par l’UDCCAS (Union Départementale des Centres Communaux d’Action Sociale d’Ille et Vilaine).

Il s’agit d’un Guide pour l’entretien téléphonique auprès d’une personne âgée, vulnérable pendant cette période de confinement ainsi que le script.

Script appel telephonique

Proposition guide entretien telephonique Crise COVID19