Mairie Ouverte

Presse

France Bleu Armorique

M6 1945 – Le Ferré (à partir de la 15ème minute)

M6 1945 – Roz sur Couesnon (à partir de la 2ème minute)

Action Mairie Ouverte

La situation de notre pays cristallisée aujourd’hui par le mouvement social en cours nous amène à agir pour permettre à chacun de nos concitoyens d’exprimer verbalement leur colère. L’aggravation de la situation est tangible et nous avons tous suivis les événements. Leurs débordements impose de prendre des initiatives. Aux réseaux sociaux qui excluent et attisent les tensions, nous proposons que le contact humain soit privilégié. Nous devons utiliser notre proximité pour déboucher la surdité de nos gouvernants. 

Les corps intermédiaires que sont les partis politiques, les syndicats, les institutions parlementaires ne sont plus écoutés ni considérés par la population. Dans ce contexte de défiance généralisée, le.la maire et l’institution municipale reste encore un vecteur de transmission, de représentation, d’interface possible entre les citoyens et le Gouvernement et son administration d’Etat, ainsi que le Parlement. Un maire doit être sans arrêt un passeur auprès de ses administrés. Restons dans ce rôle, fermes, déterminés mais avec le bon sens que beaucoup ont définitivement perdus !

L’Association des Maires Ruraux de France a ainsi décidé unanimement de vous proposer d’ouvrir la mairie samedi 8 décembre 2018.

Nous sommes des interlocuteurs de confiance de nos concitoyens.

Le rôle du maire et du conseil municipal serait d’écouter, d’enregistrer et de faire remonter l’information, sans prendre parti, sans juger, sans contredire… Charge à l’Etat de récolter, de synthétiser les remontées.

La « commune est utile » ; nous le disons avec force dans notre combat ; nous pouvons le prouver une fois de plus dans cette période troublée, fruit des graves dysfonctionnements d’un Etat qui reste sourd à nombre de difficultés des habitants et des élus et une multitude de difficultés et de mécontentements.

Les causes de ce tumulte ne datent pas d’aujourd’hui, elles sont profondes et le résultats de dizaines d’années d’erreurs d’appréciation qui a conduit à superposer fracture territoriale et fracture sociale.
Sur les thématiques spécifiques qui nous animent, (rôle de la commune et place de la ruralité), nous exposons depuis des années avec obstination nos positions aux gouvernements successifs, aux parlements successifs. De même que nous n’avons jamais manqué d’alerter sur les risques que pouvait induire une telle cécité de la part de nos gouvernants. Cette lucidité consécutive à une connaissance du terrain et mieux, le fait d’en être partie prenante, nous donne une légitimité à parler et à agir.

Concrètement, nous vous invitons à :

–    Ouvrir votre mairie samedi prochain 8 décembre pour recueillir les « doléances et de propositions » des citoyens ruraux ;

–    Donner la possibilité aux citoyens d’exprimer leur opinion, qu’ils se reconnaissent ou non dans la mobilisation des mouvements plus ou moins organisés en facilitant l’expression de celles et ceux qui sont empêchés (exclusion numérique, analphabétisme, etc…) ;

–    Transmettre les doléances et propositions à l’AMR35 pour en faire une synthèse départementale et la diffuser au Gouvernement et au Parlement et aux médias.

  Merci d’envoyer durant la journée de samedi des images de ces rencontres en précisant votre commune à l’AM35, amr35@orange.fr

Quelques informations supplémentaires :

Sur le/les jours d’ouverture des mairies : nous savons que vous êtes tous très occupés aussi il y a toute liberté pour le choix du/des jours d’ouverture. Bien entendu plus nous réagissons vite face au désarroi de nos concitoyens en leur donnant un espace exceptionnel de parole, plus les maires ruraux prouveront encore une fois l’importance cruciale de leur rôle structurant de la société : « passeur » auprès de ses administrés mais aussi « interface entre ces derniers et le Gouvernement et son administration d’Etat ».
Donc nous espérons que vous pourrez rejoindre le mouvement le 08 décembre ou dans les jours qui suivent.

Comment communiquer sur cette opération ?
Prévenir vos administrés :
Est joint à ce mail un « pack de communication » avec :
Une affiche à imprimer en A3 :
ATTENTION IL FAUT QUE VOUS INDIQUIEZ DESSUS (à la main) VOS HORAIRES ET DATES
Cette affiche complétée peut-être scannée puis imprimée en format A5 pour vous servir de tract.
Un document type « cahier de proposition/doléance » à imprimer (notamment la page 2 en plusieurs exemplaires) afin que les administrés, qui viendront, puissent écrire leurs propositions/doléances.

Prévenir la presse locale, départementale, régionale… journaux locaux, radios locales, TV locales, web ?
Vous trouverez en pièce jointe le COMMUNIQUE DE PRESSE OFFICIEL
Les organes de presse nationaux s’en saisissent déjà.
– Daniel Barbe (AMR33) au JT de 13 h du 05.12 sur France 2.
– Yvan Lubraneski (AMR71) était le 05.12 matin sur sud radio.
– Louis Pautrel (AMR35) est invité au journal du 05.12 soir de France 3 Bretagne et le 06.12 sur France Bleu Armorique.
– Alexandre Jardin va relayer le message dans son réseau.

La remontée des doléances / proposition ?
Envoyez vos doléances et propositions à l’AMR35, amr35@orange.fr ou au 23 rue de Bretagne 35420 LE FERRE afin que celles-ci soient remises au Gouvernement

Capitaliser cette action :
Les photos sont bien sûr les bienvenues… Elles sont autant de preuves de l’implication des maires et de la force du contact humain et de la proximité. N’hésitez pas à nous les envoyer sur amr35@orange.fr

WiFi4EU

WiFi4EU : À partir du 7 novembre, les municipalités de l’UE pourront postuler pour une mise en place de points d’accès Wi-Fi gratuits dans leurs espaces publics

La Commission lancera l’appel WiFi4EU le 7 novembre 2018 à 13 h 00 HEC. L’appel sera ouvert jusqu’au 9 novembre, 2018-17 h 00 HEC. Ce régime, d’une valeur de 120 millions d’euros, devrait bénéficier à un nombre de 6,000 à 8,000 municipalités d’ici à 2020 dans l’ensemble de l’UE.

Afin de traiter un très grand nombre de demandes dans toute l’Europe, la procédure de l’appel est très simple et entièrement en ligne. Les municipalités enregistrées pourront postuler en ligne dans un seul clic pour le coupon WiFi4EU, d’une valeur de 15,000 EUR. Grâce à ce coupon, la municipalité pourra mettre en place un point d’accès Wi-Fi dans les espaces publics, y compris les mairies, les bibliothèques publiques, les musées, les parcs ou les places publiques. Jusqu’à présent, une municipalité sur cinq en Europe a enregistré ses coordonnées dans le portail WiFi4EU dédié.

D’autres municipalités qui ne se sont pas inscrites et qui souhaitent demander un coupon peuvent encore s’inscrire sur le portail. La Commission sélectionne les projets selon le principe du «premier arrivé, premier servi». Dans le prochain appel à propositions, les 2,800 premières municipalités recevront un coupon WiFi4EU, chaque État membre de l’UE pouvant recevoir au moins 15 coupons. Au cours des deux prochaines années, trois appels WiFi4EU supplémentaires seront lancés, tous les 6 mois environ. L’utilisation des réseaux financés par l’initiative WiFi4EU sera gratuite. Ces réseaux seront exempts de publicité et ne collecteront pas les données personnelles. Un financement sera accordé aux réseaux qui ne font pas double emploi avec des offres gratuites privées ou publiques existantes de qualité similaire.

WiFi4EU : Le WiFi gratuit pour les européens

Rencontre avec le 1er Ministre

Louis PAUTREL, Président de l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine, accompagné du bureau de l’AMRF, a rencontré le Premier Ministre autour d’un dîner, mercredi 24 octobre. La ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : Jacqueline Gourault et son ministre délégué chargé des collectivités territoriales : Sébastien Lecornu, étaient également présents. Les échanges ont porté sur différents sujets tels que les taxes sur les carburants, la téléphonie mobile, l’eau et l’assainissement, les finances locales, la jeunesse et encore la place et le rôle de la commune.

Audition à l’Assemblée Nationale

Louis Pautrel, Président des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine et Jean-Paul Carteret, Président des Maires Ruraux de Haute Saône, ont été auditionnés, mardi 23 octobre, à l’Assemblée Nationale, par Madame Florence Lasserre-David, Députée des Pyrénées Atlantiques. Ils se sont exprimés sur le projet de création de l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires (ANCT), le fonctionnement et le développement des Maisons de Services au Public et l’élaboration des contrats de ruralité et les modalités d’instruction des dossiers.

Hausse des Carburants

L’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine vous invite à délibérer en faveur d’une réduction des frais de carburants pour les habitants de votre commune.

Communiqué de presse Hausse des Carburants

Délibération Hausse des Carburants

La Presse en parle :

Automoto – TF1

Journal – France 3

Journal – FranceInfo

RMC

Journal 7 Jours – Les Petites Affiches de Bretagne – 12/13 octobre “Stop au plein de taxes

 

 

 

 

 

 

Journal Ouest France – 10 octobre “Carburant : les Maires disent stop aux taxes

 

 

 

 

Assemblée Générale 2018

L’Assemblée Générale de l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine s’est déroulée vendredi 5 octobre à Nouvoitou. De nombreux élus et officiels sont venus échanger à propos de la transition énergétique.

 

 

 

 

 

Nous remercions nos partenaires : Enedis, Roxem, Présence Verte, Orange, STGS et le Crédit Mutuel, pour leur présence lors de l’accueil de l’Assemblée Générale.

Après une présentation des bilans morals et financiers de l’Association, nous avons pu débattre sur la thématique de la transition énergétique grâce aux présentations de nos intervenants : Marc Posnic, ENEDIS ; Guillaume Marçais, VOLTALIA ; Philippe Rogier, AGENCE France LOCALE et Olivier Barrault, ATEE.

Jean-Luc Chenut, Président du Conseil Départemental et Christophe Mirmand, Préfet d’Ille-et-Vilaine et de Bretagne sont intervenus pour répondre aux problématiques rencontrées par les maires. Jean-Marc Legagneur, maire de Nouvoitou, a présenté en quelques mots sa commune. Jeanne-Françoise Hutin, Présidente de la Maison de l’Europe a présenté brièvement ses dernières actions. Louis Pautrel, Président de l’AMR35 a clôturé l’Assemblée Générale 2018.

Congrès des Maires Ruraux de France

Les Maires Ruraux de France se sont rassemblés, le week-end du 23 & 24 septembre 2018 à Saint-Léger-les-Mélèzes (Hautes Alpes)  pour leur Congrès annuel.

Communiqué de Presse

L’AMRF a publié avant le début de cet événement, un communiqué de presse “La commune rurale, aujourd’hui plus que jamais!”

Mot d’accueil

Gérald Martinez, Maire de Saint-Léger-les-Mélèzes, a prononcé son mot d’accueil en ouverture de ce congrès national.

« Je voudrais tout d’abord remercier Marc Beynet, président des maires ruraux des Hautes-Alpes d’avoir choisi ma commune pour ce Congrès ; le président Vanik Berberian, pour avoir validé ce choix, avec le Bureau de l’AMRF ; ainsi que tous les collègues maires présents, car c’est grâce à eux que l’ont réussi ce type de rencontre nationale.

Les communes, socles de la République, sont apparues au XIème siècle, dotées déjà de règles autonomes, afin de déterminer le niveau de charges fiscales et d’élire leurs magistrats.

Créées par l’Assemblée Constituante le 14 décembre 1789, elles ont depuis sa création, été le premier maillon de la République. Aujourd’hui le sentiment, ou le ressenti des maires avec les réformes successives, démontrent une volonté des gouvernements depuis 15 ans de réduire à néant les fondations de notre république, en essayant par des pressions financières et législatives, de supprimer les communes ou de les réduire et par conséquent les élus de proximité. Certes pour des cas marginaux cela se justifiait, mais dans l’ensemble, nos communes sont les seules instances républicaines qui rassemblent le plus de citoyens autour des urnes.

Pourquoi un tel acharnement ? Que veut-on faire ?

Avec la suppression des services d’Etat dans nos territoires, l’accumulation des normes, des règlements, parfois inapplicables dans nos petites communes et même dans nos territoires ; la diminution des moyens, la diminution du nombre de nos parlementaires envisagée dans nos zones diffuses à faible densité de population, couvrant des territoires aux dessertes difficiles, la république se doit de conserver ses représentants au plus près de son peuple, d’autant plus que la situation géographique impose des contraintes importantes.

Nous ressentons tous une certaine défiance envers les élus de petites communes de la part des instances parisiennes. Pourtant nous faisons tout pour apporter, services, accompagnement, écoute, à nos concitoyens, avec encore du personnel très motivé et attentifs au bon fonctionnement de nos collectivités.

Si tous les maires de France ont les mêmes prérogatives et responsabilités, il semblerait que leurs concitoyens, eux n’ont pas la même valeur aux yeux de l’Etat.
La loi Notre ne nous convient pas et elle devra être adaptée à nos territoires. Je suis persuadé que le bon sens reprendra ses droits dans notre République, si nous continuons à dialoguer et surtout à parler d’une même voix aux travers de nos associations d’élus.

Enfin, je souhaitais aborder les difficultés rencontrées dans notre département et dans nos communes, sur l’entretien et la dégradation des routes secondaires, l’enclavement avec la menace de voir en plus de nos lignes ferroviaires fermées progressivement.

Comment va-t-on pouvoir accueillir nos vacanciers ? Comment notre population va-t-elle continuer à se déplacer pour aller à l’école ou au travail, avec cette détérioration progressives des mobilités en zone rurale, accentuée en montage ?

Liberté, égalité fraternité, je reste persuadé que ces mots, fleuron de notre république rassemblent et rassembleront longtemps le peuple de France pour la République et la démocratie. »

Photos du Congrès
Articles de Presse

“L’élu local, on s’en tape de ce qu’il pense” Le dauphiné, 23.09.2018
“Problèmes de ruraux, promesses de ministres” Le dauphiné, 24.09.2018, Article 1Article 2
“Ils disent leurs vérités à Elisabeth Borne” La Provence, 24.09.2018
“Le fossé se creuse d’année en année” La Provence, 24.09.2018

Enquête – Forum Vies Mobiles

Pourquoi un francilien sur deux souhaite-t-il quitter l’Île-de-France?

Le Forum Vies Mobiles vient de publier ses articles de la quinzaine du 18 avril au 2 mai 2018 sur le thème suivant : “Pourquoi un francilien sur deux souhaite-t-il quitter l’Île-de-France?”. Retrouvez les différents articles, ici.

L’enquête de cette quinzaine se porte sur l’aspiration à quitter l’Île-de-France. Retrouvez le communiqué de presse, l’étude ainsi que le rapport de l’enquête.

Assemblée Générale AMRF

Les maires ruraux de France réunis en Assemblée Générale, à Lyon, le dimanche 11 mars 2018 ont adopté une résolution finale qui place le maire, l’habitant et la commune, au cœur des actions menées, à deux ans du renouvellement des conseils municipaux. Elle traite l’essentiel des sujets d’actualité au cœur des débats actuels.

Par ailleurs, 10 propositions pour une intercommunalité choisie et voulue sont aujourd’hui mises au débat. L’AMRF a saisi le Parlement et l’Exécutif de ces propositions fortes visant à redonner de la vigueur et à renforcer le principe de liberté communale. Après deux jours de débats, il ressort très clairement, que deux conceptions de l’intercommunalité s’affrontent. Celle qui y voit, à partir d’une réflexion partagée sur l’avenir, le vecteur d’une coopération solidaire, l’outil dans lequel la commune porte la pertinence de la proximité et la légitimité démocratique. Et l’autre, désincarnée, illustration d’une vision technocratique déformée, qui y voit ce qui à terme, devrait supplanter la commune. Les maires ruraux sont viscéralement, obstinément, lucidement, attachés à la première.

Formation Loi de Finances

Cette année encore, vous avez été nombreux à participer à la Formation Loi de Finances organisée par l’Association des Maires d’Ille-et-Vilaine, en partenariat avec A Senatus Consulto.

Samedi 10 février 2018, 40 élus se sont rassemblés à Visseiche pour assister à la formation de notre expert Luc-Alain Vervisch.

Nous remercions Bruno GATEL, maire de Visseiche de nous avoir accueilli dans la salle communale de sa commune.

Le programme :  Programme

Le support : Support

Les photos : 

Eau et Assainissement – 2017

Communiqué de Presse : Eau et Assainissement, la liberté communale au coeur des enjeux

Vanik Berberian, président de l’AMRF, souhaite aller plus loin que la mise en place de la minorité de blocage. Les maires ruraux attachent une grande importance au principe d’obligation de transfert qui entrave la liberté communale et intercommunale des élus. C’est un sujet emblématique qui nous concerne tous sur le fond.

Ci-dessous, le communiqué de presse au sujet du combat pour la liberté communale dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

eau-et-assainissement


 

Signature Schéma CAF

Signature du Schéma Directeur de l’Animation de la Vie Sociale 

Lundi 6 Novembre, Louis Pautrel, Président de l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine a signé avec les différents partenaires le schéma directeur de l’animation de la vie sociale piloté par la Caisse d’allocations familiales d’Ille-et-Vilaine. Ce schéma a pour objectif de construire une gouvernance partagée de l’animation sociale avec la mise en place d’une instance de coordination départementale. La signature du schéma a été réalisée en présence de Christophe Mirmand, Préfet d’Ille-et-Vilaine et Bretagne ainsi que de Michel Picard, Président de la Caisse d’allocations familiales d’Ille-et-Vilaine et de Jean-Luc Chenut, Président du Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine.

1

2

Michel Picard, Président de la Caisse d’allocations familiales d’Ille-et-Vilaine et Christophe Mirmand, Préfet d’Ille-et-Vilaine et Bretagne.

3

Michel Picard, Président de la Caisse d’allocations familiales d’Ille-et-Vilaine.

Signature Protocole

Signature d’un protocole de lutte contre les « signatures de complaisance »

Vendredi 13 Octobre 2017, l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine a participé à une rencontre autour des événements majeurs qui marquent la rentrée 2017-2018 dans le domaine de l’architecture, en Bretagne.

Nous avons ensuite eu le plaisir de signer un protocole de lutte contre les « signatures de complaisance » avec l’Etat et le Conseil de l’Ordre des Architectes de Bretagne. Ce protocole visera à aider le Conseil de l’Ordre des Architectes de Bretagne à veiller que la signature des architectes concernant un projet auquel il a participé soit respectée, les signatures de complaisance étant interdites.

protocole

Louis Gérard Guérin, Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine ; Mélanie DARTIX, Secrétaire Général du Conseil de l’Ordre des Architectes de Bretagne ; Christophe MIRMAND, Préfet d’Ille-et-Vilaine et de Bretagne.

presse

Ouest France