[AMRF] [Congrès 2022] Résolution générale

L’Assemblée générale a validé la modification des statuts suivante :  

2022-2026

Les maires ruraux engagés face à l’urgence territoriale !

 À l’occasion du Congrès d’Eymet, le 2 octobre 2022, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) a de nouveau partagé auprès de son réseau d’élus engagés son souci d’agir pour la défense de nos territoires et a rappelé ses attentes à l’égard des acteurs publics et privés.

La ruralité, c’est 88% de notre territoire national, pour un tiers de la population. Ces chiffres ne doivent pas laisser indifférente l’administration centrale, ainsi que les acteurs publics ou privés. Surtout lorsque, sur le terrain, on constate la colère grandissante des territoires. Colère induite par l’exclusion subie par ces mêmes territoires du débat public. Alors qu’ils sont pourtant les premiers impactés par les réformes votées.

 C’est pourquoi l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine soutient la volonté de l’AMRF de porter au Parlement ses valeurs, ses défis et ses inquiétudes. Il est important de rappeler l’investissement quotidien de centaines de milliers d’élus et leurs secrétaires de mairie. Cette dévotion qui contribue à l’équilibre national, entre les territoires, aux partages des ressources et à la réponse des besoins élémentaires des populations.

 Sans l’engagement des maires ruraux, nous ne pourrons affronter les défis communs de demain et faire que nos territoires jouent un rôle clé. Les maires ne peuvent le faire seuls mais sans eux rien ne se fera.

 Le champ des actions à mener et des attentes est très vaste.

Parmi les sujets portés par l’AMRF : 

 Des élus considérés

Chaque projet communal doit être respecté en valorisant ces femmes et ces hommes dévoués.

Nous nous devons de redonner du sens à la clause de compétence générale pour/et mieux faire vivre la démocratie et associer les populations dans nos projets. Cela a été répété, pas de cohésion nationale sans cohésion des territoires, pas de cohésion des territoires sans respect des communes dans la gouvernance. L’absence de respect des communes se traduit immanquablement par l’incompréhension et la colère des citoyens.

 Pour ce faire, les maires ruraux rappellent et proposent :

  1. Un statut de l’élu doit être créé, et ses conditions d’exercice d’un mandat revues.
  2. Le retrait de l’Etat doit impliquer une révision des dotations pour les communes. Celui qui décide doit dédommager celui qui subit, et ce principe doit devenir une règle « d’or ».
  3. Par sa proximité, le maire est au cœur de la vie du village. Il fait autorité et détient les connaissances de son territoire. A ce titre, il doit être consulté et informé par les Préfets sans le filtre des EPCI.

 Le maintien d’un Secrétariat d’Etat chargé de la ruralité est une nécessité, mais une condition insuffisante à la fondation et au développement d’une action publique d’Etat engagée, forte, cohérente pour la ruralité. En plus de la bonne volonté de Dominique Faure, il faut se doter de moyens humains et financiers. Cela conditionne l’avenir du monde rural.

 Des élus au rendez-vous

Un agenda rural sans moyens risque de se transformer en une série de rendez-vous manqués.

La concertation tous azimuts doit être un accélérateur des décisions et non un prétexte à retarder des mesures attendues voire inévitables comme dans le domaine de l’accès aux soins, les déplacements ou le numérique.

Les propositions de l’AMRF sont claires, publiques et uniques. Par contre, cela suppose de l’écoute et du concret de la part de l’Etat.  

Nous devons tous croire à nos « villages d’avenir », à la campagne, à la ruralité.

 La ruralité source d’énergies

Les Maires ruraux appellent à la prise de conscience que sans une véritable stratégie nationale incluant les territoires ruraux, sans un modèle économique comportant une meilleure répartition de l’emploi dans le pays, un bouclier tarifaire sur l’énergie, une meilleure répartition des services, l’environnement rural se dénaturera.

L’Etat se doit d’inverser la logique du « sentiment d’abandon » de ces collectivités et populations rurales. L’Etat se doit d’apprécier la ressource et la source de la nation en soutenant et en enrichissant la ruralité.

L’Etat se doit de valoriser les ressources communales, leur rôle dans la production de richesses. Il doit réformer les IFER, localiser l’impact des prélèvements fiscaux sur les opérateurs de l’énergie au bénéfice des communes, donner une vraie ambition à la dotation biodiversité pour toutes et réduire les inégalités de dotations de base…

Avec l’Etat, les maires ruraux sont prêts à (ré)ouvrir ces pistes maintes fois présentées et régulièrement écartées.

 L’AMRF propose une vision rénovée et une ambition en matière d’aménagement du territoire. Elle invite tous les maires à pousser la porte des permanences parlementaires de leur circonscription, à faire monter la pression, à porter nos propositions contenues dans les « 100 mesures face à l’urgence territoriale », partout depuis toutes les mailles de notre territoire.

 TOUS À L’ACTION !

Cédric SZABO

Directeur Association des maires ruraux de France

www.amrf.fr

@cedricszabo

[ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022]

 

Ce 23 septembre dans la commune de Parthenay-de-Bretagne s’est déroulé, l’assemblée générale des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine 2022

Ce temps fort a été l’occasion pour l’AMR35 de présenter l’ensemble des actions menées tout au long de l’année et celles à venir. Mais également d’en profiter pour faire intervenir des spécialistes sur les problématiques d’aujourd’hui.

 

Intervention EDF : Faire face à la crise énergétique

Ainsi pour répondre aux préoccupations des maires ruraux sur la question de la hausse des prix des énergies et de la crise à venir. Nous avons eu le plaisir d’accueillir Madame  Isabelle COMBASTEL et Monsieur Claude SARAZIN, tous deux représentants d’ EDF. 

 

Débat et Présentation “Zéro artificialisation Nette” (Z.A..N.)

Contrainte ou opportunité ? la nouvelle réforme de l’État sur la Zéro Artificialisation Nette divise. C’est pourquoi, pour comprendre au mieux les enjeux apportés par cette dernière nous avons pu compter sur les interventions de Monsieur Jean-Franck CHATEL et Madame Raphaële ANTONA TRAVERSI du Cabinet Coudray, de Monsieur Sébastien AGATOR du Cabinet Auddicé et de Monsieur Sébastien AGATOR, président de la Fédération du SCoT de Bretagne. 

 

Intervention des Officiels 

L’association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine s’évertue d’être la passerelle entre les Maires Ruraux et les plus hautes Instances du département.  Pouvoir compter sur leur présence, lors d’un évènement, tels que notre assemblée générale, est un message fort envoyé par ces derniers aux élus ruraux.  Ainsi, nous remercions chaleureusement le Président du Conseil Départemental, Monsieur Jean-Luc CHENUT et le Préfet de Bretagne d’Ille-et-Vilaine, Monsieur Emmanuel BERTHIER pour leur intervention. 

 

Merci à nos Partenaires 

Un grand merci également à l’ensemble de nos partenaires pour leur participation et leur confiance.

 

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE]

Hausse des prix de l’énergie, l’Association des Maires Ruraux d’Ille-et-Vilaine tire la sonnette d’alarme !  

Un soutien du gouvernement sera nécessaire pour assurer le bon fonctionnement des services publics. 

Réunion Agenda Rural du 29 juin 2022 à Le Verger

Mercredi 29 juin à Le Verger s’est tenu la réunion pour l’Agenda Rural.
 
L’Agenda Rural, un plan d’action interministériel comprenant 181 mesures pour le développement des territoires ruraux, a été lancé le 20 septembre 2019 par le gouvernement.
 
Il est décliné dans chaque territoire sous la forme d’une « Stratégie départementale en faveur de la ruralité » qui a vocation à s’inscrire dans la durée, et dont l’élaboration est menée en concertation avec les acteurs de ces territoires.
 
Une concertation menée avec l’ensemble des services de l’État des 4 arrondissements a d’ores et déjà permis de dresser un état des lieux et d’identifier les mesures les plus pertinentes à mettre en œuvre dans la feuille de route départementale de la ruralité en Ille-et Vilaine.
 
Elles ont été regroupées selon quatre axes, en mars 2021 :
– Améliorer le quotidien des habitants des communes rurales
– Garantir l’égalité des chances pour la jeunesse rurale
– Renforcer l’attractivité des communes rurales et en faire des territoires d’avenir
– Faire vivre l’agenda rural
 
Cette réunion du 29 juin à Le Verger avait pour but de conforter la concertation sur le déploiement des mesures de l’agenda rural aux élus bretilliens, notamment pour que soient partagé les avancées, les convergences établies ou à construire avec le SDAASP, les points de vigilance, le plan d’action demeurant à mettre en œuvre.
 
Vous pouvez retrouver le dossier de presse de l’Agenda Rural ici : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/sites/default/files/2019-09/DP_Agenda%20rural.pdf

Réunion d’information de la Fédération de Chasse

Ce mercredi 29 juin à Dingé s’est tenue la première réunion d’information de la Fédération de Chasse.
A l’ordre du jour de cette réunion :
– Organisation et fonctionnement de la chasse dans le département
– Présentation des actions et des missions de la Fédération de Chasse d’Ille et Vilaine
– Possibilité d’interaction entre la Fédération de Chasse et les municipalités
– Questions diverses

Ouverture d’épicerie avec Bouge ton Coq

L’Association des maires ruraux de France s’engage et accompagne les maires et les porteurs de projets mobilisés pour la dynamisation de la vie commerciale et associative.

C’est pourquoi, l’Association des Maires Ruraux d’Ille et Vilaine, en lien avec Bouge ton coQ, vous invite à saisir l’opportunité d’être soutenue pour l’ouverture d’une épicerie au sein de votre village via un accompagnement sur-mesure.

 

Passez de l’idée à l’action !

  • 7 semaines d’accompagnement sur-mesure (mobilisation citoyenne, sourcing produits, configuration logiciel)
  • Mise à disposition d’un logiciel gratuit pour gérer toutes les dimensions de votre épicerie
  • Un financement de 1 100€ pour lancer l’aventure !
  • 50 places disponibles : premiers arrivés, premiers servis !

 

Pour candidater, envoyer le formulaire de candidature complété et signé par un binôme maire-citoyen à l’adresse suivante : a.delaguillonniere@bougetoncoq.fr

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter directement :

Aymard de La Guillonnière | Bouge ton coQ

Tél. : 06 77 67 88 92

 

Pour en savoir davantage

 

Visionnez les webinaires dans lesquel Bouge ton coQ, en lien avec l’AMRF, présentait ce dispositif : https://youtu.be/FWAwXtTqtm8 et https://youtu.be/s6qUv8Pjc24

 

Enfin, retrouvez quelques vidéos présentant ce projet :

  • Vidéo Brut
  • Reportage de So good avec Fabrice Dalongeville, président des maires ruraux de l’Oise : la page est ici et le lien Youtube direct est ici
  • Reportage FR3 à Cherveix-Cubas : ici

 

Cordialement,

100 mesures face à l’urgence territoriale

100 mesures face à l’urgence territoriale : cette résolution a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée Générale de l’AMRF le samedi 14 mai 2022.
 
Vous pouvez retrouver ces 100 mesures sur le site de l’AMRF : https://www.amrf.fr/2022/05/16/100-mesures-de-lamrf-face-a-lurgence-territoriale/

Réforme des règles de publicité des actes du conseil municipal

Au 1er juillet 2022, plusieurs règles de publicité, d’entrée en vigueur et de conservation des actes pris par vos conseils municipaux vont changer (cela résulte de l’ordonnance du 7 octobre 2021 et du décret du 7 octobre 2021).

Cela impactera directement sur le quotidien de vos conseils municipaux. La Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCL) souhaite accompagner les élus dans l’appropriation de ces nouvelles règles et sollicite les élus de l’AMRF pour connaître les incompréhension/questions que vous auriez par rapport à ces nouvelles dispositions et les outils dont vous pourriez avoir besoin.

Ci-dessous, voici un résumé des disposition de l’ordonnance du 7 octobre 2021 :